C’est jeudi, il fait beau, la journée commençait bien… Puis c’est le drame: vous avez oublié votre téléphone cellulaire à la maison.

Comment c’est possible? Vous l’avez toujours sur vous! Vous ne pouvez pas faire demi-tour… C’est trop tard, vous êtes déjà arrivé au travail.

L’angoisse vous envahit, vous devez passer la journée entière sans votre téléphone…

On ne pourra pas vous rejoindre.

Vous allez certainement manquer des informations…

Cela vous parle? Vous avez déjà vécu cette anxiété?

La nomophobie vient du terme anglais no-mobile-phobia qui désigne la peur d’être séparé de son téléphone cellulaire. D’après plusieurs études, presque 70% de la population en souffre aujourd’hui.

Les applications les plus populaires sont créées par des neuropsychologues qui ont un seul but: faire en sorte que l’utilisateur ne lève plus son nez de son cellulaire.

Et devinez quoi? Cela fonctionne! Que ce soit le célèbre Like de Facebook ou le fil d’actualités sans fin d’Instagram, il peut être parfois très difficile de résister.

Pourquoi résister?

Les téléphones et leurs applications sont arrivés très vite dans nos vies et sans manuel d’utilisation! Bien que cette technologie soit fantastique pour bien des aspects, elle n’est pas sans danger pour la santé et nos relations sociales…

La peur d’être isolé ou l’ennui sont souvent les raisons qui justifient le fait de garder constamment son téléphone à proximité. Selon plusieurs études, un adulte passerait environ 2 à 3 heures sur son téléphone cellulaire.

La nomophobie est une addiction à prendre au sérieux car elle peut avoir des effets dévastateurs sur notre sommeil, notre concentration, notre productivité mais aussi nos relations familiales, amicales et amoureuses.

Les symptômes

Anxiété
Votre téléphone est en fin de batterie ou loin de vous et c’est la panique dans votre corps: cœur qui bat vite, problème de respiration…

Dépression
Vous accordez plus d’attention à votre téléphone qu’aux personnes autour. Le phubbing* peut mener à l’isolement social et à la dépression.

Problèmes de sommeil
Vous avez votre téléphone dans la chambre et même dans le lit. Il vous est déjà arrivé de vous réveiller la nuit pour lire vos notifications.

Utilisation excessive
Vous ouvrez l’écran de votre téléphone très régulièrement, même si vous n’avez eu aucune notification.

*Le phubbing ou télésnober est le fait d’ignorer les personnes présentes autour afin de consulter son téléphone à la place d’échanger avec elles.

Astuces pour combattre cette addiction

La première étape est de se rendre compte de son addiction. Accepter que l’on est accro à son téléphone peut prendre du temps. On se trouve souvent des excuses: c’est pour le travail, c’est vraiment urgent, c’est mon amie qui m’écrit, …

Prenez un stylo et noter le nombre de fois que vous ouvrez votre téléphone et pourquoi.

Est-ce que c’est vraiment urgent? Ou cela aurait pu attendre la fin de votre réunion. Avez-vous vraiment besoin de lire ce courriel maintenant, alors que vous êtes à table en famille?

Voici quelques exemples d’actions à mettre en place pour vous aider. Allez-y progressivement:

  1. Passer le téléphone en dark mode
  2. Limiter les notifications des applications
  3. Enlever la sonnerie en fin de journée
  4. Interdire le téléphone lors des repas
  5. Supprimer les applications non nécessaires
  6. Bannir le téléphone de la chambre
Catégories : Nomophobie

Laurie

Laurie est la fondatrice de Vivala. Cette franco-québécoise, qui a déjà vécu dans 3 pays différents, a plusieurs cordes à son arc! Ancienne cavalière professionnelle, elle a fait partie de l'équipe de France junior et a concouru dans les plus belles compétitions en Europe avant de se spécialiser dans le marketing et l'image de marque. Elle fonde le Groupe Vivala en 2019 dans le but d'aider les gens à passer moins de temps sur leur téléphone et plus de temps dans le moment présent!

0 commentaire

Et vous, qu'en pensez-vous?